Uncategorized

Wall Street tente d’encaisser de vrais chiffres choc


Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Les ventes au détail aux US ont plongé de 8,7% en mars, selon le département du Commerce, là où les économistes anticipaient une chute de 6,4% en moyenne (après une augmentation de 0,4% en février). Il s’agit du plus phénoménal plongeon jamais enregistré depuis que ce baromètre existe.

Hors secteur automobile, les ventes au détail chutent de 4,5% le mois dernier, après une baisse de 0,4% en février, et alors que le consensus prévoyait un repli de 2,7% en mars.

L’indice d’activité “Empire State” de la FED de New York subit également un effondrement historique de plus de 56 points, de -21,5 vers -78,2 en avril, son plus bas niveau depuis sa création, alors que le consensus anticipait un score de -34.

Il ne doit rien au hasard, puisque même au pire niveau jamais enregistré au sortir de la crise de l’automne 2008, l’”Empire State” n’avait chuté “que” jusqu’à -34,3 !

Mais il s’agit d’un indicateur peu représentatif, la région de New York étant par excellence une zone dominée par l’activité tertiaire.

Mais 45 minutes plus tard, la jauge de la production industrielle à l’échelon nation a été rendue publique : elle subit un plongeon de 5,4% en mars, au lieu de 3,5% attendu… et ce n’est qu’un hors d’oeuvre, le gel de l’activité n’étant que partiel au moment des calculs.

Wall Street recule d’entrée de jeu de 2,3%, ce qui n’efface qu’une partie des gains de la veille (3,5 et même 4% sur le ), et une infime partie des 14% gagnés au cours des 6 séance précédentes.





Source link

Related posts

Quelles blockchains pour l’industrie du luxe ?

cryptomonnaie101

Les pharmacies en lignes françaises menacées par leurs concurrentes étrangères

cryptomonnaie101

Grâce à la combinaison eSIM/NB-IoT, Sodaq passe à l’échelle

cryptomonnaie101