Uncategorized

Vers une phase de consolidation ?



Les marchés reculent ce matin en raison des craintes de « no-deal » commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Dans le même temps, la livre sterling a retrouvé le niveau des 1,3140 $ grâce aux rumeurs autour du Brexit. En effet, celle-ci voudrait que Theresa May annonce le report de la date butoir du 29 mars. Concernant le calendrier économique de ce mardi, nous prendrons connaissance du discours de Theresa May, Première ministre britannique. Aux Etats-Unis, nous nous intéresserons à la publication des permis de construire, des mises en chantier et de l’indice S&P Case Shiller des prix de l’immobilier du mois de décembre. Par ailleurs, nous assisterons à la parution de l’indice de confiance du consommateur américain du mois de février et au discours de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale, devant la commission bancaire du Sénat. Au chapitre des entreprises, la séance du jour sera animée par les résultats de Peugeot (PA:), Thales (PA:), BASF (DE:), Home Depot et de Macy’s.

La prudence de Donald Trump ne rassure pas

Certes, le président des Etats-Unis a annoncé dimanche le report de la date butoir du 1er mars afin de laisser plus de temps aux parties prenantes pour convenir d’un accord commercial. Néanmoins, la Chine a fait état d’un certain nombre d’incertitudes quant à la conclusion d’un accord. De plus, D.Trump a indiqué que la convention pourrait intervenir « très prochainement, ou ne pas intervenir du tout ». Evidemment, il n’en fallait pas plus pour que les indices entament une phase de consolidation en Asie et en Europe. Par ailleurs, Richard Clarida, vice-président de la Réserve fédérale (Fed) a estimé que l’économie américaine était en « bonne position » mais que la patience restait de mise.

Sur le front du , le contrat WTI a terminé lundi en baisse de 3,11 % à 55,48 dollars le baril. Cette correction est imputable aux tweets de Donald Trump sur les prix du pétrole. En effet, le président des Etats-Unis estime que les prix du pétrole sont très élevés et que l’OPEP devrait cesser de réduire sa production de pétrole. Malgré la correction de lundi, la banque Goldman Sachs (NYSE:) pense que les prix du pétrole pourraient gagner environ 13 % en 2019 grâce au volontarisme de l’Arabie saoudite et les sanctions américaines sur le Venezuela. Pour l’heure, nous avons un biais neutre sur le WTI et attendrons les publications de l’American Petroleum Institute (API) et du département de l’Energie (DoE) pour prendre position sur l’actif.

Responsabilité: Les instruments financiers dérivés à effet de levier proposés par XTB sont extrêmement risqués. Avec la protection contre le solde négatif, le risque de pertes est limité au capital déposé. Avec le Compte Risque Limité XTB, le risque de pertes est limité au capital investi.





Source link

Related posts

Nouvelle charge twittesque de Trump à l’encontre de Jerome Powell

cryptomonnaie101

quelles conséquences pour les PIM, MDM et DAM ?

cryptomonnaie101

comment Amazon contre-attaque dans la blockchain

cryptomonnaie101