Uncategorized

qui a droit à quoi ?

Report de charges pour les entreprises : qui a droit à quoi ?




Face à l’épidémie de covid-19, le gouvernement a annoncé des mesures exceptionnelles afin d’aider les entreprises à faire face à la baisse d’activité. Cela aura entre autres un impact sur le paiement des cotisations sociales et des impôts.

[Mise à jour du mercredi 15 avril 2020 à 17h23] Lors de son allocution télévisée de ce lundi 13 avril, Emmanuel Macron a évoqué des “annulations” de charges plutôt qu’un report pour les entreprises en difficulté. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin l’a confirmé ce mercredi 15 avril au micro d’Europe 1. “L’Etat annulera à la demande du président de la République les charges pour les secteurs les plus touchés”, précisant le chiffre de “750 millions (d’euros) qui concernent les secteurs évoqués par le Président, notamment la restauration (…) mais aussi les arts et spectacles (…)”. D’après l’AFP, le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne a annoncé ce mardi 14 avril qu’une réunion se tiendrait ce vendredi 17 avec les professionnels des secteurs concernés pour étudier des mesures de soutien spécifiques. Pour rappel, les bars, cafés, restaurants et salles de spectacles font l’objet d’une fermeture administrative depuis le 15 mars 2020 pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus en France. Par mesure de sécurité, ils resteront fermés après la date du 11 mai, au moins jusqu’à la mi-juillet, a précisé le chef de l’Etat ce lundi.

Les réseaux des Urssaf et des Services des Impôts des entreprises ont annoncé des mesures exceptionnelles pour soutenir les entreprises face à la baisse d’activité actuelle. Ces mesures visent à la fois les entreprises, les indépendants et les professions libérales.

Mesures à destination des entreprises

Pour les entreprises dont la date d’échéance de paiement des cotisations auprès de l’Urssaf intervient le 15 du mois, il était possible de reporter tout ou partie du paiement des cotisations sociales du mois de mars sans pénalité, à condition d’entreprendre les démarches au plus tard le 15 ou le 19 selon les situations. Il fallait soit déposer sa DSN en modulant le paiement Sepa, soit déposer une DSN “annule et remplace” ou modifier son paiement Urssaf, soit adapter le montant de son virement bancaire ou ne pas en effectuer. Ce paiement pourra par ailleurs être reporté jusqu’à trois mois selon des modalités qui seront précisées ultérieurement.

Il reste également possible de payer les cotisations salariales uniquement et demander un échelonnement des cotisations patronales, comme habituellement, en se connectant à son espace en ligne et en envoyant un message après avoir sélectionné les catégories “Nouveau message” / “ Une formalité déclarative ” / ” Déclarer une situation exceptionnelle ”, ou en appelant l’Urssaf au 3957.

Le report de cotisations sociales pourra également concerner les entreprises et les travailleurs indépendants dont la date d’échéance de paiement de leurs cotisations Urssaf intervient le dimanche 5 avril 2020

Gérald Darmanin a annoncé ce dimanche 22 mars que ce report de cotisations sociales pourrait également concerner les entreprises et les travailleurs indépendants dont la date d’échéance de paiement de leurs cotisations Urssaf intervient le dimanche 5 avril 2020. “Parmi les employeurs de plus de 50 salariés, qui représentent 224 000 établissements et dont l’échéance est prévue à cette date, ceux qui font face à de sérieuses difficultés de trésorerie pourront ajuster leur paiement selon leurs besoins, ce qui entraînera le report de l’échéance, précise le ministère de l’Action et des Comptes publics. Des informations leur seront communiquées ultérieurement par les URSSAF sur le mode opératoire à suivre.”

Par ailleurs, un report ou un délai est également possible pour les cotisations de retraite complémentaire, en se rapprochant de son organisme de retraite complémentaire.

En ce qui concerne les impôts payables auprès des Services des Impôts des entreprises de la DGFIP, les entreprises ou les experts-comptables intervenant pour elles peuvent demander au SIE le report sans pénalité du règlement des prochaines échéances d’impôts directs, que ce soit l’acompte d’impôt sur les sociétés ou la taxe sur les salaires.

Les entreprises ayant déjà payé leurs échéances de mars peuvent encore s’opposer au prélèvement Sepa auprès de leur banque, ou, dans le cas contraire, demander le remboursement au SIE, quand il sera effectif.

Mesures à destination des travailleurs indépendants et des professions libérales

Pour les travailleurs indépendants, l’échéance du 20 mars n’a pas été prélevée et sera lissée sur les mois d’avril à décembre 2020, en attendant d’autres mesures. Les travailleurs indépendants peuvent également solliciter l’octroi de délai de paiement, même par anticipation, et ce sans pénalité ni majoration de retard. Ils peuvent aussi demander l’ajustement de leur échéancier de cotisations pour prendre en compte une diminution des revenus, en ré-estimant ceux-ci sans attendre la déclaration annuelle. Enfin, il leur est possible de solliciter l’intervention de l’action sociale pour une prise en charge partielle ou totale des cotisations ou pour l’attribution d’une aide financière exceptionnelle.

La plupart de ces démarches peuvent être effectuées sur Internet (pour une demande de délai ou de revenu estimé : secu-independants.fr, en se connectant à son compte), par courriel (sur le même site, rubrique “Contacts”, objet “Vos cotisations”, motif “Difficultés de paiement”) ou par téléphone (3698).

Les travailleurs indépendants peuvent à tout moment demander une modulation du taux et des acomptes de prélèvement à la source

Pour les professions libérales, il est possible de se connecter à son espace en ligne sur urssaf.fr et d’envoyer un message via la rubrique “Une formalité déclarative” > “Déclarer une situation exceptionnelle”, ou d’appeler l’Urssaf (3957 ou au 0806 804 209 pour les praticiens et auxiliaires médicaux).

En ce qui concerne le paiement des impôts auprès du SIE, les travailleurs indépendants peuvent à tout moment demander une modulation du taux et des acomptes de prélèvement à la source. Ils peuvent également reporter leur paiement d’acomptes de prélèvement à la source sur leurs revenus professionnels d’un mois sur l’autre jusqu’à trois fois pour les acomptes mensuels, ou d’un trimestre sur l’autre pour des acomptes trimestriels. Ces démarches peuvent se faire sur l’espace particulier de impots.gouv.fr, rubrique “Gérer mon prélèvement à la source”, et les démarches effectuées avant le 22 sont prises en compte pour le mois suivant.

Enfin, il est possible de suspendre les contrats de mensualisation pour le paiement de la CFE ou de la taxe foncière, sur le site des impôts ou en contactant de Centre prélèvement service : le montant restant sera prélevé au solde, sans pénalité.



Source link

Related posts

Ce que Gaspard Koenig et Laurent Alexandre ne comprennent pas sur l’IA (et les données)

cryptomonnaie101

qui profite de la montée du thermomètre

cryptomonnaie101

Simon Mulcahy (Salesforce)  : “Les CEO saisissent la nécessité d’évoluer vers une entreprise technologique”

cryptomonnaie101