Uncategorized

le détail des futures primes

Aide financière aux familles pendant le coronavirus : les détails




Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont dévoilé les montants et les conditions d’attribution des primes exceptionnelles qui seront versées à certains particuliers face à la crise du coronavirus.

Le président de la République l’a annoncé dans son allocution télévisée ce lundi 13 avril : une nouvelle aide exceptionnelle sera mise en place à destination des “familles les plus modestes avec des enfants afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels”. Une mesure qui représente un effort financier de près de 1 milliard d’euros pour l’Etat. Cette “aide exceptionnelle de solidarité” concernera les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et des aides au logement, a précisé ce mercredi 15 avril le Premier ministre Edouard Philippe à l’issue du conseil des ministres. Soit un total de plus de 4 millions de familles.

Le montant de cette aide d’urgence destinée aux familles modestes dépend de la composition des familles. Il sera de : 

  • 150 euros par famille bénéficiaire du RSA ou de l’ASS, auxquels s’ajouteront 100 euros par enfant
  • 100 euros par enfant pour les familles qui perçoivent des aides au logement.

L’aide serait versée en une seule fois, le 15 mai 2020, par les caisses d’allocations familiales. Son versement “sera automatique, sans qu’aucune démarche ne soit nécessaire”, a précisé le chef du gouvernement. L’objectif de cette aide est d’aider les familles à faire face, notamment, aux dépenses supplémentaires engendrées par la fermeture des cantines pour celles qui bénéficient de la tarification sociale.

Primes défiscalisées

Depuis le début de la crise du coronavirus, le gouvernement avait multiplié les mesures destinées à aider les entreprises à faire face aux pertes économiques (prime de 1 500 euros issue du fonds de solidarité, report de charges, prêts garantis par l’Etat…). Peu de dispositifs, en revanche, avaient encore été déployés directement pour les particuliers, qui bénéficient toutefois, par ricochet, des aides aux entreprises. Mais les mesures de soutien à l’adresse de ces derniers, appelées de ses vœux par Emmanuel Macron ce lundi 13 avril, commencent à affluer.

Outre l’aide d’urgence aux familles modestes qu’il a détaillée, Edouard Philippe a également annoncé ce mercredi le versement d’une prime de 1 500 euros pour tous les personnels des services de santé qui gèrent la crise du coronavirus dans les départements les plus touchés. Celle-ci doit également bénéficier aux services ayant accueilli des patients atteints par le Covid-19 dans les territoires les moins touchés. Les autres personnels de santé recevront une prime de 500 euros, a ajouté le Premier ministre, précisant que ces primes seraient “nettes de tout”, c’est-à-dire exonérées d’impôts et de charges. Tous bénéficieront d’une majoration de 50% de leurs heures supplémentaires, soit en moyenne plus de 600 euros par agent hospitalier, là encore sans impôts ni charges, a ajouté le ministre de la Santé. Soit un total de 1 000 à 2 000 euros en moyenne, chiffre Olivier Véran, et un coût pour l’Etat de 1,3 milliard d’euros. Et d’ajouter qu’une prime serait “très rapidement discutée puis attribuée dans tout le secteur du médico-social et notamment les Ehpad”.

Une prime, également défiscalisée, allant jusqu’à 1 000 euros sera versée à certains fonctionnaires ayant poursuivi leur activité malgré le confinement mis en place depuis le 17 mars, a également annoncé ce mercredi Edouard Philippe, confirmant les informations d’Europe 1.



Source link

Related posts

Tracetogher, STOPCOVID, Covid Watch… la digitalisation du “contact tracing”

cryptomonnaie101

La Fed et la BCE ont mal géré la réponse face à la pandémie, voici pourquoi

cryptomonnaie101

Adrien Vincent (Ermes) : “Ermes aidera les marques à cerner les comportements de consommation des Français au sortir du confinement”

cryptomonnaie101