Uncategorized

Amazon prêt à fermer ses entrepôts après le jugement de Nanterre

Amazon envisage de cesser la distribution après le jugement de Nanterre




Le tribunal de Nanterre veut contraindre Amazon à restreindre l’activité de ses entrepôts à l’expédition des produits alimentaires, médicaux et d’hygiène. Le géant du e-commerce pourrait les fermer pendant cinq jours, selon les syndicats.

[Mise à jour le mardi 15 avril 2020 à 17h56] Les entrepôts d’Amazon pourraient être fermés pendant cinq jours, jusqu’au lundi 20 avril inclus selon les syndicats d’Amazon, et comme révélé par Capital puis Europe 1. Dès 13h19, la CFDT dévoilait l’information sur sa page Facebook. Le JDN a joint Amazon qui n’a pas confirmé l’information, mais nous a indiqué que les discussions sont actuellement en cours et que les conclusions devraient intervenir en fin de journée. Une réunion du CSE Central devait démarrer à 15 heures selon la CFDT.

Et si Amazon cessait ses activités en France ? Mardi 14 avril, le tribunal judiciaire de Nanterre a sommé le mastodonte du e-commerce de “restreindre l’activité de ses entrepôts aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d’expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d’hygiène et de produits médicaux, sous astreinte d’un million d’euros par jour de retard et par infraction constatée “. Et ce, à mettre en oeuvre dans les 24 heures. 

“La décision rendue par le tribunal judiciaire de Nanterre nous laisse perplexes”

Cette décision de justice s’applique dans le cadre de “l’évaluation des risques professionnels inhérents à l’épidémie de coronavirus sur l’ensemble de ses entrepôts ainsi qu’à la mise en œuvre des mesures prévues à l’article L 4121-1 du Code du travail “.  Amazon pourrait limiter l’activité de ses entrepôts pour une durée maximum d’un mois, renouvelable à l’issue d’un nouveau jugement. 

Mercredi 15 avril, Amazon France a fait part de ses réflexions en cours dans un communiqué officiel : “La décision rendue par le tribunal judiciaire de Nanterre nous laisse perplexes compte tenu des preuves concrètes qui ont été apportées sur les mesures de sécurité mises en place pour protéger nos employés.” Et le site marchand de rappeler la mise en place des contrôles de température, la distribution de 1,5 million masques, plus de 27 000 litres de gel hydroalcoolique, plus de 127 000 paquets de lingettes désinfectantes et une distanciation sociale renforcée, depuis le début du confinement, il y a un mois. 

“Notre interprétation suggère que nous pourrions être contraints de suspendre l’activité de nos centres de distribution en France”

“Nous étudions les conséquences de cette décision et les options disponibles, et nous pensons faire appel. Cependant, notre interprétation suggère que nous pourrions être contraints de suspendre l’activité de nos centres de distribution en France. Actuellement, nous continuons à opérer dans le pays et faisons tout notre possible pour maintenir le niveau de service attendu par nos clients en France, les emplois sur lesquels comptent nos collaborateurs et la visibilité dont les milliers d’entreprises françaises qui vendent sur Amazon ont besoin en cette période sans précédent. Cependant, sans la possibilité d’exploiter nos centres de distribution en France, nous serions contraints de restreindre un service qui est devenu essentiel pour les millions de personnes à travers le pays qui souhaitent avoir accès aux produits dont elles ont besoin chez elles pendant cette crise.”



Source link

Related posts

Amélie Poulain (Cabinet Cornet Vincent Segurel) : “La révision des contrats Amazon aura un impact positif pour les vendeurs”

cryptomonnaie101

Boris Johnson boycotte Davos mais y dépêche son ministre de l’Economie

cryptomonnaie101

les rumeurs avant la keynote

cryptomonnaie101